Éduquer son enfant autrement : l’éducation bienveillante

De nombreux parents adhèrent aux principes de l’éducation bienveillante, mais rétorquent que ce n’est pas naturel pour eux d’agir ainsi avec leur enfant. Alors comment faire concrètement ?

Éduquer son enfant autrement : l’éducation bienveillante

 

Les grands principes de l’éducation bienveillante

L’un des principes phares de la parentalité positive ou de l’éducation bienveillante c’est l’encouragement de l’enfant.On insiste sur la nuance entre l’encouragement et le compliment. L’idée est de ne pas féliciter l’enfant pour ne pas le rendre dépendant de l’appréciation ou du jugement des autres.

Dans la même idée, on ne récompense pas non plus l’enfant qui réussit quelque chose de nouveau et de difficile. La récompense rend également l’enfant sujet à une forme de dépendance. Or, un effort ne doit pas être effectué pour recevoir une récompense, mais pour sa propre satisfaction. On évite ainsi le rapport de pouvoir entre l’adulte et l’enfant.

 

L’éducation bienveillante serait contre nature

De nombreux parents affirment qu’ils adhèrent à ce principe et qu’ils aimeraient pouvoir l’appliquer. Mais que ce comportement avec leur enfant est anti-naturel : « On me demande de tricher, de faire semblant et de ne pas être moi-même finalement ».

De mon côté, je comprends ce besoin (complètement justifié !) d’être vrai et spontané avec son enfant. Et l’idée de l’éducation bienveillante n’est surtout pas de mentir à notre enfant ou de renier la personne que l’on est. Évidemment.

 

Ne pas confondre le naturel & l’habituel

Il y a une grande nuance à saisir entre ce qui est naturel et ce qui est habituel.

Marshall Rosenberg, le gourou de la CNV (Communication Non Violente), en parle très bien et cite d’ailleurs Gandhi à ce propos : « Ne confondons pas ce qui est naturel avec ce qui est habituel ».

La distinction entre ces deux notions est essentielle : nous avons été conditionnés par notre éducation, par la société à considérer les enfants et l’éducation d’une certaine manière. Ce conditionnement a rendu nos actes habituels.

Par exemple, punir n’est pas quelque chose de naturel pour un parent mais quelque chose d’habituel. Qui est devenu habituel. Et que l’on fait, du coup, sans se poser de question.

 

Se défaire de notre conditionnement pour changer

Pour changer et modifier nos habitudes, il faut se déconditionner de nos modes de pensée et d’agir.

C’est difficile, mais c’est possible !

En effet, c’est difficile car punir son enfant ou le récompenser c’est ce que tous les parents font autour de nous ! C’est une pratique appliquée et validée par tous.

Alors évidemment lorsque l’on change cette habitude, lorsque l’on décide de ne pas punir ni récompenser notre enfant, on va l’encontre de ce que pense la société : les gens risquent de nous regarder de travers ! Et c’est en cela que le changement est difficile à maintenir sur le long terme.

Ainsi, je le répète, c’est indéniablement difficile de changer ce qui est habituel. Mais c’est possible ! En revanche, changer quelque chose de naturel, là… c’est impossible.

 

Comment se « déconditionner » ?

Alors, tu vas me demander : comment changer nos habitudes avec les enfants pour avancer sur le chemin de l’éducation bienveillante et réussir à établir des relations plus harmonieuses à la maison ?

Pour cela, il faut se « déconditionner » et se défaire de nos idées reçues sur l’éducation et sur l’enfant.

Si cela t’intéresse, tu peux télécharger le Carnet sur les grandes idées reçues sur l’éducation. Ce Carnet te fournit les bases pour changer de regard sur l’enfant et ainsi changer de comportements.

Obtenir le Carnet (gratuit) sur Les 6 Idées Reçues Sur L’Éducation, clique sur l’image ci-dessous :

Carnet (gratuit) sur Les 6 Idées Reçues Sur L'Éducation

 

Cyrielle

 

Cet article également peut t’intéresser : Éduquer sans crier, ni punir.

Cyrielle d'Horizons famille

A la naissance de mon fils en 2015, je découvre la pédagogie Montessori et son monde de bienveillance. Déclic ! Je suis convaincue des bienfaits de l'approche Montessori, de l’éducation positive et​ du maternage proximal. Ici, je partage avec toi mon expérience de maman et mes connaissances (diplômée par l'AMI - Association Montessori Internationale).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *