Comment fonctionne la peur dans le cerveau de l’enfant ?

Dans son livre Pour une enfance heureuse, la pédiatre Catherine Gueguen explique comment fonctionne la peur dans le cerveau de l’enfant. Elle raconte cette histoire :

La peur dans le cerveau de l'enfant

 

Un enfant de 3 ans va voir la mer pour la première fois. Ses parents sont ravis, ils ont hâte de le voir s’amuser dans l’eau.

Ils arrivent à la plage et l’enfant a peur de la mer qui est agitée et fait beaucoup de bruit. Il dit à ses parents :

  • Non, je ne veux pas me baigner. J’ai peur !

Ses parents lui expliquent gentiment :

  • Mais mon chéri il n’y a aucune raison d’avoir peur, regarde papa et maman y vont, viens avec nous, rien ne va t’arriver.

Ils baignent juste les pieds de leur enfant dans l’eau. Et là, l’enfant éclate ! Énorme CRISE : il pleure, crie et se débat !

Ses parents avaient pourtant essayé de le raisonner en lui expliquant qu’il n’avait rien à craindre. Mais ils se sont adressés à sa raison (cerveau haut) alors que chez cet enfant, la peur est stockée dans l’amygdale de son cerveau.

 

Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous avons peur ?

Nous avons 2 modes de réactions : le circuit court & le circuit long.

1/ Dans le circuit court :

  • L’action prime sur la réflexion.
  • C’est la réaction automatique de tout être humain : quand nous voyons un danger, nous nous mettons aussitôt en « mode survie ».
  • Dans ce circuit, c’est l’amygdale de notre cerveau (le centre de la peur) qui stocke l’information DANGER.
  • Nous ne réfléchissons pas, nous réagissons vite pour sauver notre peau. C’est instinctif.

2/ Dans le circuit long :

  • Ici, à l’inverse, c’est la réflexion qui prime sur l’action.
  • L’information DANGER est envoyée au cortex (notre raison) qui analyse le danger.
  • Ce circuit long est donc certes moins rapide, mais il est moins source d’erreurs que le circuit court puisqu’ici nous prenons le temps de la réflexion.

 

Sachant cela, comment cela se passe chez l’enfant qui a peur ?

L’enfant qui a peur utilise uniquement le circuit court. Parce que l’amygdale qui intervient dans le circuit court est complètement mature dès la naissance.

En revanche, il est INcapable d’utiliser le circuit long car son cortex (sa raison) est encore IMmature. Il le sera seulement dans quelques années.

Résultat : Un enfant qui a peur est incapable de gérer sa peur comme un adulte : il ne peut PAS se raisonner et se calmer.

 

Comment aurait-il fallu réagir face à cet enfant qui a peur de la mer ?

* Il ne peut absolument pas être réceptif aux explications pourtant rassurantes de ses parents car son cortex (sa raison) n’est pas prêt.

* Connaissant désormais le fonctionnement du cerveau de leur enfant, ces parents savent qu’il est inutile et nocif de forcer un enfant à dépasser sa peur. Il en est bien incapable !

* Tous les jours, ils viennent avec leur enfant jouer sur la plage, sans l’obliger à aller dans l’eau. Petit à petit, l’enfant s’habitue à la mer en jouant à côté. Et au bout de quelques jours, il finit par mettre les pieds dans l’eau, de lui-même. Il a réussi à apprivoiser la mer… et sa peur.

 

La morale de cette histoire

La morale de cette histoire 🙂 c’est de bannir de notre vocabulaire les « N’aies pas peur » et « Arrête de faire ton trouillard ».

Quand notre enfant a peur de quelque chose, respectons son émotion. Validons-la. Et nommons-la pour qu’il apprenne à la reconnaitre et ainsi à mieux se connaitre.

 

Cyrielle

 

**Cet article peur t’intéresser : Apprendre aux enfants à exprimer leurs émotions.

** Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi les vidéos que je publie toutes les semaines sur la chaine YouTube Horizons famille. Près de 200 vidéos ! Tu y trouveras des réponses sur la parentalité positive & bienveillante, la pédagogie Montessori et le maternage proximal.

**Si tu souhaites acheter le livre « Pour une enfance heureuse » de Catherine Gueguen, je t’invite à cliquer ci-dessous. Si tu passes par ce lien, je toucherai 5% de commission de la part d’Amazon, ce qui n’augmente en rien le montant de ta commande. Je t’en informe car j’aime la transparence 🙂

Cyrielle d'Horizons famille

A la naissance de mon fils en 2015, je découvre la pédagogie Montessori et son monde de bienveillance. Déclic ! Je suis convaincue des bienfaits de l'approche Montessori, de l’éducation positive et​ du maternage proximal. Ici, je partage avec toi mon expérience de maman et mes connaissances (diplômée par l'AMI - Association Montessori Internationale).

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Ouissem dit :

    J’adore ce que vous faites :))
    Mercii

  2. Hamzaoui El Alaoui houda dit :

    C’est Just incroyable comment fonction les enfants….Merci beaucoup pour ce leçon,j’apprend plein de choses à travers votre monde…
    J’ai une petite de 21 mois,et c’est très important de comprendre ce qui ce passe un peut dans sa tête et comment faut comporter pour l’une de ses réactions ….
    Merci bon semaine a vous également

    • Cyrielle d'Horizons famille dit :

      Merci beaucoup 🙂 Comprendre comment fonctionne le cerveau de nos enfants nous permet de changer beaucoup de choses à nos comportements envers eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *