Gardez Bébé auprès de vous après l’accouchement

Les premières minutes de vie de votre bébé sont déterminantes. C’est le moment d’établir le lien avec lui grâce à du peau-à-peau, des jeux de regards, des bains de paroles pendant lesquels il reconnaîtra vos voix. On n’en a pas toujours eu conscience, mais Maria Montessori nous l’a dit il y a déjà un petit moment (c’était en 1936 quand même !) : le nouveau-né a des émotions. C’est un « embryon spirituel ». Autrement dit, ce n’est pas un légume !

horizons famille parentalité bienveillante montessori maternité

La rencontre avec votre bébé à la maternité

Votre bébé a un seul besoin à sa naissance : vous !

En France, les premiers examens médicaux sont prodigués au nourrisson à peine sorti du ventre de sa maman. Ces soins peuvent être vécus brutalement par le nouveau-né qui souvent est amené dans une autre pièce loin de sa maman et porté vulgairement sous les aisselles. La rupture de l’accouchement n’est-elle pas déjà assez grande pour en plus lui imposer d’être éloigné de ses parents ?

 

La place d’un bébé dès sa naissance est auprès de ses parents : blotti dans les bras de celle qui l’a porté pendant 9 mois, il sent sa chaleur, son souffle, entend les battements de son cœur qu’il connait… par cœur, et reconnait la voix de ses parents. Le tout premier contact en peau-à-peau est essentiel car il donne à votre bébé les repères dont il a besoin dans cet environnement tout nouveau pour lui et crée l’attachement entre vous. C’est alors que se déroule la plus belle des rencontres.

 

A la maternité, n’hésitez pas à demander au personnel si vous pouvez garder votre bébé en peau-à-peau le plus longtemps possible dans les instants suivant la naissance. Inquiète à ce sujet avant mon accouchement, j’ai demandé – à plusieurs reprises ! – à la sage-femme si je pourrais garder Petit Monsieur contre moi avant la séance de soins. Si tout se passe bien, c’est tout à fait possible, il suffit de le demander.

 

Les soins médicaux indispensables

Evidemment, après ces premières minutes, Bébé devra quand même suivre ses premiers examens. S’ils peuvent être donnés à côté de vous ou directement sur vous, c’est idéal ! Si en revanche, cela doit être fait dans une pièce annexe (c’est souvent le cas), pourquoi ne pas vous mettre d’accord avec le papa pour qu’il accompagne le p’tit bout ? Sa mission : ne pas le quitter d’une semelle (!), lui parler pour qu’il se sente rassuré par sa voix, et le prendre contre lui pour un tendre moment de peau-à-peau.

 

Les soins donnés sont plutôt rapides : on s’assure que votre bébé a la peau bien rose, qu’il a des réflexes, qu’il est tonique, qu’il respire sans effort et que son cœur bat normalement. Bon vous verrez, une fois les examens achevés, vous serez mine de rien bien contents de savoir que votre bébé se porte comme un charme ! Et puis bon… on l’a échappé belle quand même par rapport à la génération de nos parents (j’ai 30 ans. Quoi ? Je ne les fais pas ? Trop aimable à vous, merci) : le bain n’est plus donné systématiquement au nouveau-né. Les raisons sont médicales : le vernix qui est la fine couche blanche qui recouvre la peau de bébé in utero le protège contre les agressions extérieures (vêtements, crème, eau…). Si toutefois dans votre maternité, le bain est encore prodigué, sachez que ce n’est pas obligatoire et que vous êtes tout à fait en droit de refuser (pour qu’il ne perde pas son vernix, qu’il ne subisse pas de choc de température…). C’est vous les parents, après tout.

 

La séparation mère-bébé est parfois impérative pour des raisons médicales. Mais elle doit durer le moins longtemps possible : si le médecin est réticent à vous laisser être au contact de votre bébé suite à la naissance, insistez ! Faites face au corps médical. S’il le faut, transportez la couveuse dans votre chambre. Votre bébé a besoin de vous.

 

Renseignez-vous sur les pratiques de la maternité dans laquelle vous souhaitez accoucher. Interrogez les sages-femmes. Libre à vous de choisir celle qui correspond le plus à vos attentes et vos exigences.

 

Dans tous les cas, rappelez-vous qu’en tant que parents, vous avez votre mot à dire sur la façon dont votre bébé sera pris en charge. C’est eux les spécialistes, mais c’est vous les parents. Franchement, qui de mieux placé que VOUS pour décider de ce qui est bon pour VOTRE enfant ?

 

Et vous, comment avez-vous vécu les premiers instants suite à la naissance de votre enfant ? Ou comment les envisagez-vous ?

Cyrielle d'Horizons famille

A la naissance de mon fils en 2015, je découvre la pédagogie Montessori et son monde de bienveillance. Déclic ! Je suis convaincue des bienfaits de l'approche Montessori, de l’éducation positive et​ du maternage proximal. Ici, je partage avec toi mon expérience de maman et mes connaissances (diplômée par l'AMI - Association Montessori Internationale).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *