Les enfants ont tant à nous apprendre !

Les enfants sont de véritables sources d’inspiration pour nous adultes. À condition de prendre le temps de les observer. Alors qu’a-t-on exactement à apprendre de nos enfants ?

 

Les enfants vivent l’instant présent

Ils vivent ni dans le passé, ni dans le futur. Ils vivent là, tout de suite, maintenant.

Nous faisons une magnifique ballade en bord de mer en famille. Notre enfant va être capable de profiter pleinement de la balade, ne penser à rien d’autre. Tandis que l’adulte va déjà se projeter dans l’étape d’après ; ce qui l’empêche de se concentrer sur le moment présent.

Or, nous le savons, l’une des clés du bonheur est notre capacité à profiter de l’instant T !

 

Les enfants sont hyper connectés à leurs émotions

Ils ne savent certes pas toujours bien gérer leurs émotions, mais ils ont cette capacité à les écouter. Quand l’adulte, lui, est totalement déconnectés de ses émotions.

  • Quand un enfant est heureux, il l’est à 100 %.
  • Quand un enfant est triste, il l’est à 100 %.
  • Quand un enfant est en colère, il l’est à 100 %.

Et il l’exprime ! Il laisse toujours son émotion, positive comme négative, sortir de lui. Il s’en libère (si on l’y autorise toutefois !). Puis il passe sereinement à autre chose.

Nous, adultes, nous refoulons trop souvent nos émotions. Par peur, par pudeur. Parce qu’on nous l’a enseigné dès le plus jeune âge :

  • Quand nous riions trop fort, on nous a dit de faire moins de bruit.
  • Quand nous pleurions trop fort, on nous a dit de faire moins de bruit.

Ainsi, nous « ravalons » nos émotions. Nous sommes depuis longtemps déconnectés de ce qui se passe en nous, de nos besoins.

Et ces émotions enfouies peuvent ressortir sous forme d’agressivité. Parfois sous forme de cancers. Ou autres. En tout cas, elles créent un certain mal-être en nous.

Nous devons donc réapprendre à être à l’écoute de nos émotions et de nos besoins, comme le sont les enfants. Et comme nous l’étions enfant.

 

Notre enfant nous renvoie à notre propre enfant intérieur

Leurs comportements fait souvent rejaillir des événements ou sentiments de notre enfance.

Si par exemple je ne supporte pas voir mon enfant donner un coup de pied à un autre enfant. Je peux me poser la question : est-ce que cela me rappelle une violence physique ou verbale que j’ai connu ou que je connais en ce moment ?

Si, au contraire, cela m’insupporte de le voir se laisser faire quand un enfant lui donne un coup de pied. Je peux aussi me questionner : qu’est-ce qui me déplaît tant ici ? Est-ce que je sentais aussi sans défense étant enfant ? Ou bien cela me renvoie-t-il à ma relation que je vis mal avec une personne de mon entourage ?

 

Les enfants nous invitent à nous questionner

Malgré eux, ils nous poussent à réfléchir sur nous-même. À remettre certaines choses en perspective.

Et je pense qu’il est important d’accepter ces remises en question car elles nous mènent à mieux nous comprendre nous-même et donc à mieux nous accepter. Ces remises en question peuvent même nous amener à changer pour être plus en paix avec nous-même.

 

Étant leur modèle, les enfants nous poussent à être meilleur

Il ne s’agit pas d’être meilleur par rapport aux autres. Mais d’être une meilleure personne, par rapport à nous-même.

On le sait : c’est à travers nos actes, plus que nos paroles, que nous transmettons des valeurs à notre enfant.

Ce n’est pas en lui expliquant qu’ « il FAUT dire merci » qu’il le dira ! Mais c’est en le disant nous-même à notre conjoint, à nos amis, aux commerçants, etc. Il agissent par imitation et c’est en ce sens qu’ils incitent à avoir de meilleurs comportements et à être de meilleures personnes.

 

 

En observant notre enfant et en prenant de la hauteur sur les événements du quotidien, nous verrons en quoi notre enfant peut nous apporter. Nous avons tant à apprendre de lui. Si nous nous le permettons !

C’est un exercice qui demande quelques efforts de notre part. Mais ici encore il s’agit d’envisager la relation parent / enfant comme égalitaire. Et non comme une relation supérieur / inférieur, comme trop souvent !

 

Cyrielle

 

>> Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi les vidéos que je publie toutes les semaines sur la chaine YouTube Horizons famille. Près de 200 vidéos ! Tu y trouveras des réponses sur la parentalité positive & bienveillante, la pédagogie Montessori et le maternage proximal.

Cyrielle d'Horizons famille

A la naissance de mon fils en 2015, je découvre la pédagogie Montessori et son monde de bienveillance. Déclic ! Je suis convaincue des bienfaits de l'approche Montessori, de l’éducation positive et​ du maternage proximal. Ici, je partage avec toi mon expérience de maman et mes connaissances (diplômée par l'AMI - Association Montessori Internationale).

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 4 juin 2018

    […] Cet article peut également t’intéresser : Les enfants ont tant à nous apprendre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *