La raison des conflits parents/enfants

Je suis convaincue que la raison principale des conflits entre nous les parents et nos enfants, c’est que nos objectifs et nos besoins se confrontent tout le temps avec ceux de nos enfants. Nous avons des besoins et des objectifs fondamentalement différents.

 

 

Mes besoins sont plus importants que ceux de mon enfant ?

Nous partons du principe que NOS besoins sont plus importants et légitimes que les LEURS !

Et il n’y a pas de discussion à avoir : notre enfant doit s’y plier et nous allons trouver le moyen de le faire se plier nos besoins et nos attentes. D’ailleurs, nous nous posons souvent cette question : « Comment faire pour faire en sorte que mon enfant fasse ce que je lui dis ?« 

Alors évidemment nos besoins sont parfois légitimes. Nous avons rendez-vous chez le médecin, il faut partir de la maison, nous avons besoin qu’il arrête de jouer pour s’habiller. Ici, notre besoin est tout à fait légitime.

 

Notre enfant aussi a des besoins !

Il a besoin de découvrir le monde, de faire des expériences pour se construire. Et cela ne serait pas important ?

Il a besoin de s’arrêter dans la rue pour regarder un chien jouer avec une balle, pour regarder des enfants jouer ensemble. Il se nourrit de ses observations. Mais nous, adultes, n’avons pas le temps et nous empêchons, nous le pressons car il faut impérativement rentrer à la maison prendre le bain, faire le dîner, etc.

Forcément, il y a conflit d’intérêt !

 

L’enfant doit obéir à tout prix !

Nous demandons aux enfants de se conformer à nos attentes, d’obéir à nos ordres sans broncher.

Mais à leur place, supporterait-on d’obéir aux injonctions d’une personne à chaque instant de la journée ? Mettons-nous à la place d’un enfant, cela ne doit pas être très agréable !

 

La solution consiste à trouver l’équilibre entre les besoins de notre enfant et les nôtres.

N’écouter que les besoins de son enfant c’est s’oublier soi-même. C’est dangereux.

Mais n’écouter que nos propres besoins c’est oublier et nier ceux de notre enfant. Et c’est le conflit assuré.

Il faut donc constamment chercher le moyen de satisfaire les deux « partis ». Certains psychologues parlent de négociation. Le terme fait très marketing mais l’idée est là. Nous sommes ici dans la recherche de consensus.

Respecter ses besoins, en faisant preuve d’empathie et d’écoute… sans oublier les nôtres. Voilà qui devrait grandement contribuer à réduire les conflits à la maison.

 

=> Si ton enfant a aussi autour de 2-3 ans et que tu aimerais des conseils pour gérer ses « crises », j’ai préparé des vidéos qui peuvent t’aider !

>> CLIQUE ICI POUR RECEVOIR LES VIDÉOS PAR EMAIL <<

Gérer les crises d'un jeune enfant

 

Cyrielle

>> Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi les vidéos que je publie toutes les semaines sur la chaine YouTube Horizons famille. Près de 200 vidéos ! Tu y trouveras des réponses sur la parentalité positive & bienveillante, la pédagogie Montessori et le maternage proximal.

 

Cyrielle d'Horizons famille

A la naissance de mon fils en 2015, je découvre la pédagogie Montessori et son monde de bienveillance. Déclic ! Je suis convaincue des bienfaits de l'approche Montessori, de l’éducation positive et​ du maternage proximal. Ici, je partage avec toi mon expérience de maman et mes connaissances (diplômée par l'AMI - Association Montessori Internationale).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *