Apprendre aux enfants à exprimer leurs émotions

Parlons des émotions. Ou plutôt de l’expression des émotions !

Quelles sont les émotions ?

Parmi les émotions, il y a la peur, la colère, la tristesse, la joie, le dégoût. Certains psychologues, psychothérapeutes en comptent d’autres. Mais 6, c’est déjà pas mal !

 

Apprenons-nous aux enfants à exprimer leurs émotions ?

Non !
Mon titre est faux ! Nous n’apprenons pas aux enfants à exprimer leurs émotions, ils le font déjà naturellement :

* Un enfant triste va l’exprimer de manière intense : il va pleurer, fort et longtemps. Quitte à nous mettre nous mal à l’aise.
* Un enfant en colère : il va se rouler par terre, va hurler sans se préoccuper si des gens peuvent le regarder et le juger.
* Un enfant qui a peur va aussi l’exprimer de manière forte.
* Un enfant joyeux va le crier sur tous les toits ! Il va rire fort, courir dans tous les sens ou sauter au cou de ses parents.

Nous n’avons donc pas à apprendre aux enfants à exprimer leurs émotions, mais plutôt à les laisser faire.

 

Laissons les enfants se libérer de leurs émotions !

Les adultes ont malheureusement tendance à brimer les enfants dans l’expression de leurs émotions (positives comme négatives d’ailleurs).

Face à un enfant en colère, nous lui disons : « Un enfant sage ne se met pas en colère ». Et on va le faire culpabiliser, on va le dévaloriser, peut-être même le punir.
L’enfant se dit alors qu’il ne doit pas montrer sa colère s’il veut reste le « bon petit enfant gentil » que ses parents veulent qu’il soit.
> Il ravale ses colères.

Face à un enfant triste, nous lui disons : « Un petit garçon ne doit pas pleurer, sèche tes larmes de crocodile ».
L’enfant se dit alors que pour être un garçon fort comme ses parents aimeraient, il ne doit pas pleurer.
> Il refoule ses larmes.

Face à un enfant heureux, nous lui demandons de se contenir et de ne pas l’exprimer aussi intensément : « Ne ris pas si fort », « Ne cours pas partout » ou encore « Tu ne sais pas te tenir, tu me fais honte ».
L’enfant se dit alors que même quand il est joyeux, il ne faut pas le dire au risque de dérange les autres !
> Il tait son bonheur.

Et voilà comment nous apprenons à nos enfants à se déconnecter de leurs émotions, de leurs cœurs, c’est-à-dire à ce qui se passe en eux.

 

L’importance de savoir se décharger de nos émotions

Il est pourtant indispensable d’exprimer ses émotions, pour plusieurs raisons :

Tout d’abord, l’expression des émotions est une faculté naturelle, innée. Les enfants savent le faire avant que nous leur apprenions de ne plus le faire ! Pourquoi aller contre la nature ?

Ensuite, il faut savoir qu’exprimer une émotion qui nous traverse nous permet de pouvoir s’en libérer et de passer à autre chose. Si cette émotion est contenue, elle reste à l’intérieur de nous, s’accumule aux autres et finit par nous envahir de l’intérieur.

Par ailleurs, exprimer ses émotions c’est bon pour le corps ! Selon de nombreux médecins et psychologues, refouler ses émotions serait source de nombreuses maladies, infarctus, cancers. Le tabac ou l’alcool ne seraient que des raisons secondaires.

L’expression de nos émotions nous permet de garder le lien entre le corps et l’esprit. En Occident, nous avons tendance à les séparer, les faire fonctionner indépendamment l’un de l’autre. Ils sont pourtant complémentaires.

Laissons nos enfants évacuer leurs émotions. Accueillons-les à bras ouverts, même si cela fait du bruit !

 

Inspirons-nous de nos enfants

Nous, adultes, devons RÉapprendre à exprimer nos émotions.

Lorsque nous étions tout petit, nous en étions capables. Nos parents nous ont ensuite appris à les refouler. Il faut faire le travail inverse.
Prenons exemple sur nos enfants pour cela. Ils sont de grandes sources d’inspiration quand nous prenons le temps de les observer et de les écouter.

 

Cyrielle

 

>> Si tu souhaites en savoir plus sur Comment Gérer Les Crises Des Enfants De 1 à 3 ans, j’ai publié une série de vidéos qui devrait t’intéresser !

 

>> Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi les vidéos que je publie toutes les semaines sur la chaine YouTube Horizons famille. Près de 200 vidéos et plus de 6000 abonnés à ce jour ! Tu y trouveras des réponses sur la parentalité positive & bienveillante, la pédagogie Montessori et le maternage proximal.

 

Cyrielle d'Horizons famille

A la naissance de mon fils en 2015, je découvre la pédagogie Montessori et son monde de bienveillance. Déclic ! Je suis convaincue des bienfaits de l'approche Montessori, de l’éducation positive et​ du maternage proximal. Ici, je partage avec toi mon expérience de maman et mes connaissances (diplômée par l'AMI - Association Montessori Internationale).

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Coucou Cyrielle, un article important qui exprime bien le fait que beaucoup d’adultes répriment les émotions des enfants pour « être tranquille ». Hors, les vivre est un passage essentiel pour arriver à admettre les émotions qui les assaillent et apprendre à faire avec au mieux. (Avec notre soutien…)
    @bientôt et merci.

  1. 20 mai 2018

    […] >> Cet article peur t’intéresser : Apprendre aux enfants à exprimer leurs émotions. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *