Amener son enfant à ranger ses jouets en 3 étapes !

Comment amener ton enfant à ranger ses jouets et sa chambre en 3 étapes. 1/ Je lui demande de ranger ses jouets. 2/ Je lui propose de ranger ensemble. 3/ Je lui dis que je le fais à sa place, et que ce sera son tour la prochaine fois. 

Je te dis aussi pourquoi je ne range pas à sa place et pourquoi je ne le force jamais non plus.

ranger ses jouets

 

On sait tous à quel point ça peut être énervant et fatigant de répéter 50 fois à son enfant de ranger ses jouets ! Mais nous pouvons les inciter à coopérer et leur donner l’habitude ranger. Et ce, dès le plus jeune âge.

Voici comment cela se passe chez nous. Évidemment, comme toujours avec les enfants, ce n’est pas du 100% (faut pas rêver !) mais je dois dire que cela fonctionne pas mal 🙂

 

Si je schématise, il y a 3 étapes pour inciter mon enfant à ranger ses jouets.

 

1/ Je lui demande de ranger ses jouets

Quand je lui demande, je suis claire et concise : « Range tes jouets s’il te plait ». Il est bien plus efficace de donner une seule consigne à la fois. Par exemple, je ne lui dis jamais « Range tes jouets et mets tes chaussures ». Son jeune cerveau ne peut retenir qu’une seule information. Donc je fais court !

Parfois, il va le ranger ses jouets tout seul, sans rechigner. C’est le cas quand il n’y a pas grand chose à ranger ou bien s’il n’a pas autre chose en tête de bien plus intéressant à faire !

Bon… en toute transparence 🙂 , la plupart du temps, il ne va pas ranger ses jouets suite à cette simple consigne ! Il a besoin d’un petit coup de main pour passer à l’action.

 

2/ Je lui propose de ranger ses jouets ensemble

Si je m’aperçois qu’il ne passe pas à l’action après avoir entendu ma consigne « Range tes jouets » une première fois, alors je lui propose qu’on le fasse ensemble de façon fun. Et mon ton sera d’autant plus enjoué et incitatif si je vois qu’il est branché sur autre chose et qu’il n’est pas motivé pour ranger ses jouets. Je cherche à lui donner envie !

  • « Toi tu ranges les instruments de musique dans ce panier, et moi je range les autres jouets dans celui-là ».

Et je lui montre une première fois le geste de mettre un instrument dans le panier car les enfants comprennent plus facilement lorsque nous associons les gestes à la parole.

Mais généralement ce qui fonctionne le mieux, c’est quand nous rangeons tous les 2 les mêmes jeux : par exemple, moi je tiens le panier et mon fils met les instruments dedans. On partage la même action. Et de même ici, je lui montre le geste une ou deux fois avant. Puis je le laisse continuer.

Plus je suis enthousiaste, plus il va y prendre du plaisir ! Il va vite, même très vite ! Cela devient un véritable jeu.

Avec un enfant de 3 ans ou plus, nous pouvons même pimenter le jeu :

  • « Allez ! Le premier qui a rangé son panier a gagné »
  • « Le jeu c’est de ranger avec une seule main. L’autre main est cachée dans le dos ! »

 

3/ Je lui dis que je range ses jouets à sa place

Si malgré tout mon fils ne veut pas coopérer, je lui dis « Tu ne veux pas ranger tes jouets ? Regarde, cette fois-ci, je le fais à ta place. Et ce sera toi la prochaine fois, d’accord ? ».

Mais généralement quand il ne veut pas du tout coopérer, c’est qu’il a l’esprit déjà orienté vers autre chose (une autre activité par exemple) ou bien il est fatigué. Quand il est fatigué, il est beaucoup moins coopératif et à l’écoute. Donc je n’insiste pas en vain (et je fais ce que je viens de te décrire : je range en lui disant que je le fais).

Je dois dire que c’est finalement assez rare car si je présente le rangement de manière assez fun dans l’étape 2, il prend plaisir à coopérer.

Je ne le force jamais à ranger ses jouets car je souhaite que le rangement reste à ses yeux une activité comme une autre, et non une corvée. C’est souvent nous, parents, qui en faisons une corvée !

 

Voilà donc pour les 3 étapes de rangements des jouets. Revenons maintenant sur quelques points essentiels :

 

Je ne range pas ses jouets sans lui

Bon, on ne va pas se mentir, ça m’arrive de le faire quand même hein ! Faut dire que ça nous démange un peu de voir des jouets trainés partout. On sait que ça nous prendrait 2 secondes à tout ranger, on sait qu’on est plus rapide qu’eux !

Mais j’essaie de me raisonner ! Je prends sur moi. Car c’est le piège : en effet, je range plus vite que lui aujourd’hui, mais si je lui donne cette habitude (qu’il revienne dans sa chambre et que tous ses jouets soient miraculeusement rangés) maintenant, alors il ne prendra jamais le réflexe de ranger ses jouets.

Autrement dit, je gagne du temps aujourd’hui à ranger à sa place, mais je risque surtout d’en perdre à long-terme !

 

Trop de jouets à ranger, c’est décourageant !

Trop de jouets à ranger, cela peut s’avérer très décourageant pour l’enfant ! La tâche va lui paraître longue et difficile. Donc limitons le nombre de jouets à sa disposition dans sa chambre. Franchement, il n’a pas besoin de 15 exemplaires de chaque jouet !

Je propose régulièrement à mon fils de faire des rotations dans les jouets, de laisser certains paniers dans le placard et de les ressortir quelques semaines plus tard (en échange contre d’autres jeux).

 

Des rangements simples et organisés

Pour aider notre enfant à ranger ses jouets, il faut que chaque jouet ait une place bien définie. Qu’il sache où ranger quoi. Pour que cela lui paraisse simple.

Nous pouvons utiliser des paniers et des bacs par thématique par exemple.

 

Écoles Montessori : l’importance de l’ordre et du rangement

Dans chaque ambiance Montessori, la règle établie est que les enfants rangent leur matériel avant d’en sortir un autre.

Bon nous sommes d’accord : à la maison, c’est difficile à mettre en place. Cela implique d’être toujours présent auprès de notre enfant. Je pense que cela fonctionne très bien dans une ambiance montessori, mais difficilement applicable au quotidien à la maison.

 

J’espère t’avoir donné quelques pistes que tu peux utiliser dès aujourd’hui chez toi. N’hésite pas à commenter cet article en bas de la page 🙂

Cyrielle

 

=> Si ton enfant a aussi autour de 2-3 ans et que tu aimerais des conseils pour gérer ses « crises », j’ai préparé des vidéos qui peuvent t’aider !

>> CLIQUE ICI POUR RECEVOIR LES VIDÉOS PAR EMAIL <<

Gérer les crises d'un jeune enfant

 

Cet article peut également t’intéresser : Eduquer sans crier ni punir

Cyrielle d'Horizons famille

A la naissance de mon fils en 2015, je découvre la pédagogie Montessori et son monde de bienveillance. Déclic ! Je suis convaincue des bienfaits de l'approche Montessori, de l’éducation positive et​ du maternage proximal. Ici, je partage avec toi mon expérience de maman et mes connaissances (diplômée par l'AMI - Association Montessori Internationale).

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 3 juin 2018

    […] Cet article peut également t’intéresser : Amener son enfant à ranger sa chambre en 3 étapes […]

  2. 9 juin 2018

    […] Cet article peut également t »intéresser : Amener son enfant à ranger sa chambre en 3 étapes. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *